• Ad astra per vertigo................Rupello

    Ad astra per vertigo

    Ad astra per vertigo................

    Allongés sur cette Terre, nous regardons
    La belle Voie lactée montée à l’horizon.
    Loin des éclairages, sous la lune cendrée,
    Nos yeux s’accommodent à la nuit endurée.

    Notre propre poids sur notre dos s’atténue.
    Larguons les amarres et tombons dans les nues :
    Un plongeon infini dans l’espace profond,
    Rien pour accrocher la Ceinture d’Orion.

    Quel est ce vertige qui soudain nous étreint ?
    Cette chute sans limite n’a pas de frein.
    Les enfants de la Terre ont horreur de ce vide.

    Leurs corps d’argile mélangée de l'eau de l’onde
    Laisseront le métal aux spatiales sondes
    Coursant toutes comètes d’un esprit avide.

     

    « Coma idyllique................NyreeUn conteur, une fille, un livre.................Brocéliande »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :