• À UN POÈTE AVEUGLE........Victor Hugo (1802-1885)

    À UN POÈTE AVEUGLE

    Merci, poète ! — au seuil de mes lares pieux,
    Comme un hôte divin, tu viens et te dévoiles ;
    Et l’auréole d’or de tes vers radieux
    Brille autour de mon nom comme un cercle d’étoiles.
     
    Chante ! Milton chantait ; chante ! Homère a chanté.
    Le poète des sens perce la triste brume ;
    L’aveugle voit dans l’ombre un monde de clarté.
    Quand l’œil du corps s’éteint, l’œil de l’esprit s’allume.
     

    Paris, mai 1842.
    « BONSOIR..........Tristan Corbière (1845-1875)Quand j’ose voir Madame,......Étienne de La Boétie (1530-1563) »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :