• A tout les Belges ici ou à l'Etranger bonne fête nationale

    Toute la Belgique sera en fête ce samedi 21 juillet. Bal, défilés, discours… toutes les grandes villes mettent les petits plats dans les grands. Mais que célèbre-t-on le 21 juillet ?

    Cette journée commémore le serment prêté par le premier roi des Belges, Léopold de Saxe-Cobourg, le 18 juillet 1831. Ce serment marquait alors la création d’une Belgique indépendante, sous le régime d’une monarchie constitutionnelle et parlementaire.

    Il faudra attendre le 27 mai 1890, sous le règne de Léopold II, pour que le 21 juillet devienne la date officielle de la Fête nationale belge. Dès le début, le 21 juillet est l’occasion de sortir le drapeau belge, notamment sur les édifices publics, et de s’amuser lors de festivités populaires : bals aux lampions, feux d’artifices, spectacles etc.

    Abdication un 21 juillet
    Le 21 juillet 2013 fut aussi la date choisie par le roi Albert II pour abdiquer en faveur de Philippe de Belgique. Philippe devint ainsi le deuxième roi des Belges à prêter le serment constitutionnel le jour de la Fête nationale.

    Fichier

    Fichier

    Le Roi Philippe et la Reine Mathilde assisteront à 10h au traditionnel Te Deum à la cathédrale des Saints Michel et Gudule. C’est à la «  Fête au Parc  » (de Bruxelles) qu’aura lieu le cœur des festivités. Les visiteurs pourront gratuitement participer à de nombreuses animations ludiques et folkloriques. Les citoyens seront invités à écrire un message à Sa Majesté sur une fresque géante le représentant. Objectif  : célébrer les cinq ans de règne du Roi Philippe. Les musées et églises de la zone seront également ouverts au public.

     

    Il y aura trois villages à thème dans le centre : le Village policier à Poelaert, le Village Sécurité de l’Intérieur au Sablon et le Village de la Défense qui s’étend du Petit Sablon à la rue de la Régence et la place Royale jusque dans le bas du Coudenberg. Des démonstrations et des activités pour enfants ainsi que des simulations y seront organisées.

    Fin d’après-midi et soirée

    Résultat de recherche d'images pour

    Fichier

     

    Le défilé militaire et civil se déroulera de 16h à 17h10. La procession fera le tour du Parc de Bruxelles en empruntant la rue de la Loi, puis la rue Royale, ensuite la place des Palais, pour finir sur la rue Ducale. Pour commémorer les 100 ans de la fin de la Première Guerre mondiale, le défilé comprendra une partie historique et une délégation internationale.

    Pour clôturer la journée, le traditionnel feu d’artifice sera tiré à 23h. Le public est attendu Place des Palais.

     Fichier

    Les festivités liées à la Fête nationale débuteront le vendredi 20 juillet avec le Bal national dans le quartier des Marolles, à Bruxelles. La fête commencera dès 19h avec une initiation à la danse avant des concerts gratuits avec Lio, Plastic Bertrand ou encore le DJ Daddy K.
    La commémoration de la fin de la Première Guerre mondiale et les cinq ans de règne du Roi Philippe sont mis à l’honneur cette année.
    hilippe, le Roi lisse ? C’est ce qu’on pourrait conclure de ses cinq premières années de règne qui n’ont été marquées par aucun excès ou expression saillante. Ce que certains pourraient déjà considérer comme un objectif atteint.

    Fichier

    Le nouveau souverain marche sur une poutre étroite, autorisé à remplir une fonction mais sans que cela se voie vraiment, ou alors de façon cadrée et discrète. Comme si le mot d’ordre était : « Règne à l’ombre. »

    Un chef d’Etat protocolaire ? Par bien des aspects, oui : son rôle politique est quasi inexistant et son influence, d’apparence. Mais ce serait injuste de le comparer avec ses prédécesseurs, que ce soit le très intervenant Baudouin, ou le très vibrant Albert II. Les circonstances actuelles sont en effet extrêmement différentes, car potentiellement explosives, avec une N-VA séparatiste et républicaine au gouvernement. Toute action ou prise de parole est soumise à une prudence de Sioux : surtout ne rien faire qui précipiterait la fin de la monarchie, ou celle de la Belgique.

    Image associée
    Philippe et Mathilde ne sont plus majoritairement perçus comme modernes
    La discrétion du Roi et son comportement, plus que jamais aligné sur celui du gouvernement, préservent les intérêts du Premier ministre Charles Michel, qui serait très embarrassé par des attitudes ou prises de position royales plus marquées. Même l’empathie est sous contrainte. Sous d’autres cieux, on aurait vu ou entendu le Roi s’exprimer avec enthousiasme et soutien envers la Plateforme citoyenne qui héberge les réfugiés du parc Maximilien. Et la seule allusion belgicaine autorisée semble devoir se limiter aux Diables rouges.

    Coincé entre les difficultés du monde (et de l’Europe), l’équilibre d’un gouvernement sous haut contrôle nationaliste et les incartades de ses proches (Laurent, Delphine, les parents Albert et Paola), le couple royal peut juste exprimer cette volonté forcenée de servir l’image et l’économie du pays, mû par la volonté de bien faire autant que tétanisé par la peur de mal faire.

    Le couple royal a atteint les nouveaux objectifs, extrêmement définis et limités, dans les prés carrés très convenus qui lui ont été fixés, avec une simplicité et une classe que, dans ce pays, on préfère à la flamboyance. Sur ce point, la monarchie fait l’unanimité. Ce qui, vu le contexte, est une sorte de prouesse.

    On dit le Roi très attaché à des valeurs. De quoi se départir de l’extrême prudence actuelle si la configuration politique le lui dictait ? Le futur reste à écrire.

    Le prince Laurent de Belgique, né le 19 octobre 1963 au château du Belvédère, est le troisième enfant du roi Albert II, frère de l'actuel roi Philippe et douzième dans l'ordre de succession au trône de Belgique. Date et lieu de naissance : 19 octobre 1963 (Âge: 54 ans), Laeken Épouse : Claire Coombs (m. 2003)Maison : Monarchie belgeEnfants : Aymeric de BelgiqueNicolas de BelgiqueLouise de BelgiqueParents : Albert IIPaola Ruffo di CalabriaFrères et sœurs : Philippe de BelgiqueAstrid de Belgique

    Fichier

     La princesse Astrid de Belgique, archiduchesse d'Autriche-Este, deuxième enfant du roi Albert II et de la reine Paola et sœur de l'actuel roi Philippe, est née le 5 juin 1962 au château du Belvédère.Wikipédia Date et lieu de naissance : 5 juin 1962 (Âge: 56 ans), Château du Belvédère, Région de Bruxelles-Capitale Nom complet : Astrid Joséphine-Charlotte Fabrizia Elisabeth Paola MarieÉpoux : Lorenz d'Autriche-Este (m. 1984)Maison : Monarchie belgeEnfants : Amedeo de BelgiqueMaria Laura de BelgiquePLUSFrères : Philippe de BelgiqueLaurent de BelgiqueImage associéeRésultat de recherche d'images pour

     
    « Le Printemps............. Michel d' AMBOISE 2014 - 2015entendues dans la série « House of cards »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :