• Rongeurs...Les Petits Poilus Du Jardin

    Par Emmanuelle Saporta...Du Magazine Détente jardin... .

    *************

    À l’approche de l’hiver, les petits rongeurs, habituellement très actifs, ralentissent le rythme. La plupart vont même hiberner pour de longs mois.

    Le temps pour nous de réviser nos connaissances sur ces hôtes discrets mais sympathiques.

    Écureuils, loirs gris, lérot, musaraignes, rats des moissons, muscardins : apprenez à les reconnaître, découvrez leurs habitudes au fil des saisons, ce qu'ils aiment manger et où ils aiment se réfugier.

    Nos conseils pour bien cohabiter avec ces petites bestioles toutes poilues.

    L'écureuil

    Un ami gourmand. Cet excellent grimpeur et voltigeur passe le plus clair de son temps au sommet des arbres ; les conifères, dont il grignote les cônes, ont sa préférence.

    Mais il se nourrit aussi de noix, noisettes, glands, châtaignes et faînes. C’est certainement le plus diurne des mammifères...

    Dès que la nuit tombe, il cesse toute activité et se réfugie dans son nid en haut des houppiers.

    Découvrez nos conseils pour bien accueillir un écureuil

    Dans son jardin...

    C’est Un Petit Chapardeur

    En hiver, il n’hiberne pas, il sommeille.
Il est capable de dormir plusieurs jours d’affilée, puis de s’activer en cas de redoux.

    Il n’est pas rare de l’apercevoir, par de beaux matins d’hiver, en train de grignoter sur une mangeoire.

    Laissez-lui de l’eau à disposition. Le couvercle retourné d’une vieille lessiveuse fera office d’abreuvoir.

    Le Loir Gris

    Un gros dormeur. En Allemagne, on l’appelle « Siebenschläfer », celui qui dort sept (mois) et les Anglais le surnomment « Fat Dormouse », le loir gras.

    Voilà qui résume parfaitement le mode de vie de ce petit mammifère nocturne qui n’hésite pas à s’engraisser à l’automne en ingurgitant quantité de fruits secs, glands et faînes, avant de s’endormir d’octobre à fin avril.

    Il prend ses quartiers d’hiver dans un terrier, une cavité d’arbre, un vieux nichoir ou un grenier.

    Fainéant Ou Hyperactif  ?

    Quand il sort de sa léthargie hivernale, ponctuée de brefs réveils, il s’active aussitôt...

    Pour se reproduire et chercher de la nourriture. On le reconnaît à ses petits cris grinçants.

     Comme le lérot, il est protégé dans toute l’Europe.

    Le Lérot

    Le Zorro des jardins. Ce petit rongeur masqué (15 cm environ + 10 cm de queue) est un intrépide...

    Il passe l’essentiel de son temps en hauteur, sur les toits ou dans les arbres, et sait même grimper le long des murs.

    Vous aurez des chances de l’apercevoir dans votre jardin si celui-ci abrite...

    Des arbres fruitiers et des haies diversifiées avec...

    Des arbustes à baies et à petits fruits...

    Il Suit Un Drôle De Régime !

    À l’approche de l’hiver, il mange comme un ogre et voit son poids (60 g) presque doubler avant d’hiberner. Il raffole des fruits, mais aime aussi les graines, les bourgeons et les insectes.


    Il hiberne d’octobre à avril, mais il lui arrive de se réveiller pour de courtes périodes lorsque...

    La température remonte un peu et qu’il décide de grignoter ce qu’il trouve à proximité pour refaire ses réserves de graisse.

    La Musaraigne

    L’alliée des jardiniers. Ce petit mammifère, dont il existe 11 espèces répertoriées en France, est trop souvent confondu avec la souris.

    Pourtant, son corps allongé, son museau fin et pointu et ses yeux minuscules lui confèrent une silhouette bien reconnaissable.

    Toujours en train de s’agiter, la musaraigne n’hiberne pas, mais cavale partout en quête de nourriture...

    Pour vivre, cet insectivore doit ingurgiter chaque jour l’équivalent de son poids...

    (De 2 à 15 g) en insectes, araignées, vers de terre et autres petits invertébrés.

    Elle Est Infatigable

    Vous la verrez plutôt le soir, au jardin ou sur la terrasse ; parfois, en hiver, en train de se reposer sous une litière
 de feuilles couverte de neige, mais jamais pour longtemps.

    Le Rat Des Moissons

    Un sympathique acrobate. Ce minuscule mammifère pas plus grand que le pouce est un vrai campagnard. Vous avez toutes les chances de le croiser si votre jardin est situé à proximité de champs de céréales, de roselières ou à la lisière d’une forêt.


    Cet acrobate se sert de sa queue préhensile comme d’une cinquième patte pour s’agripper aux tiges.

    Il se nourrit
 de graines, d’insectes et de fruits. En hiver, il ralentit son activité, mais n’hiberne pas complètement.

    C’est Un Grand Bâtisseur

    Il fabrique son nid sphérique, pas plus gros qu’une balle de tennis, dans une haie, un buisson ou entre des épis de blé, à 50 cm du sol environ.

    Cette véritable pièce d’architecture, faite de brindilles et d’herbes sèches, est dotée d’une entrée latérale.

    Tentez l’expérience : percez une vieille balle de tennis (trou de 2-3 cm), placez-la dans un buisson et vous verrez peut-être cette adorable petite bestiole y loger.

    Le Muscardin

    Un hôte discret. Pas facile d’observer ce petit mammifère actif au crépuscule et pendant la nuit, d’autant plus qu’il est craintif, bien que curieux.

    Ce frugivore, amateur de petits fruits rouges et de mûres sauvages, fréquentera votre jardin s’il est situé...

    En bordure de bocages ou près de marais, et si vous y cultivez des petits fruits. Pas de panique, il vous en laissera !

    Il Aime Son Petit Confort

    Ce grand bâtisseur possède deux nids, l’un pour l’été, l’autre pour l’hiver, construits dans un bosquet ou un taillis dense.

    Il lui arrive de convertir le nid estival en chambre à coucher hivernale.

    Si vous le surprenez en pleine hibernation, ne le réveillez pas et ne déplacez pas son nid.


    Il existe dans le commerce des gîtes
 à muscardin à fixer sur un tronc (LPO).

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  Un petit cours bien utile !



    Un professeur d'université défia ses étudiants avec cette question : 
    Est-ce que Dieu a créé tout ce qui existe ?
    Un étudiant répondit bravement : - Oui, Il l'a fait !
    Le professeur dit : Dieu a tout créé ?
    Oui, Monsieur, répliqua l'étudiant.
    Le professeur répondit: Si Dieu a tout créé, Il a donc aussi créé le mal puisque le mal existe et selon le principe de nos travaux qui définissent ce que nous sommes, alors Dieu est mauvais.
    L'étudiant fut silencieux devant une telle réponse. Le professeur était tout à fait heureux de lui-même et il se vantait devant les étudiants d'avoir su prouver encore une fois que la foi en un dieu était un mythe.

    Un autre étudiant leva sa main et dit : 
    Puis-je vous poser une question professeur ?
    Bien sûr, répondit le professeur.
    L'étudiant répliqua: Professeur, le froid existe-t-il? 
    - Quel genre de question est-ce cela ? Bien sûr qu'il existe. Vous n'avez jamais eu froid ? dit le professeur.
    Le jeune homme dit:
    En fait monsieur, le froid n'existe pas. Selon la loi de physique, ce que nous considérons être le froid est en réalité l'absence de chaleur. Tout individu ou tout objet possède ou transmet de l'ENERGIE. La chaleur est produite par un corps ou par une matière qui transmet de l'ENERGIE. Le zéro Absolu (-273.15 Celsius) est l'absence totale de chaleur; toute la matière devient inerte et incapable de réagir à cette température. Le froid n'existe pas. Nous avons créé ce mot pour décrire ce que nous ressentons si nous n'avons aucune chaleur.

    L'étudiant continua : Professeur, l'obscurité existe-t-elle ? 
    Le professeur répondit : - Bien sûr qu'elle existe !
    L'étudiant : Vous avez encore tort Monsieur, l'obscurité n'existe pas non plus. L'obscurité est en réalité l'absence de LUMIERE. Nous pouvons étudier la LUMIERE , mais pas l'obscurité. En fait, nous pouvons utiliser le prisme de Newton pour faire augmenter la LUMIERE blanche en plusieurs couleurs et étudier les diverses longueurs d'onde de chaque couleur. Vous ne pouvez pas mesurer l'obscurité. Un simple rayon de LUMIERE peut faire irruption dans un monde d'obscurité et l'illuminer. Comment pouvez-vous savoir l'espace qu'occupe l'obscurité ? Vous mesurez la quantité de LUMIERE présente. N'est-ce pas vrai ? L'obscurité est un terme utilisé par l'homme pour décrire ce qui arrive quand il n'y a pas de LUMIERE.

    Finalement, le jeune homme demanda au professeur:
    Monsieur, le mal existe-t-il ? Maintenant incertain, le professeur répondit : 
    - Bien sûr, comme je l'ai déjà dit. Nous le voyons chaque jour. C'est dans les exemples quotidiens de l'inhumanité de l'homme envers l'homme. C'est dans la multitude des crimes et des violences partout dans le monde. Ces manifestations ne sont rien d'autre que du mal !
    L'étudiant répondit: le Mal n'existe pas Monsieur, ou au moins il n'existe pas de lui-même. Le Mal est simplement l'absence de Dieu. Il est comme l'obscurité et le froid, un mot que l'homme a créé pour décrire l'absence de Dieu. Dieu n'a pas créé le mal. Le Mal n'est pas comme la foi, ou l'AMOUR qui existe tout comme la LUMIERE et la chaleur.
    Le Mal est le résultat de ce qui arrive quand l'homme n'a pas l'AMOUR de Dieu dans son cœur. Il est comme le froid qui vient quand il n'y a aucune chaleur ou l'obscurité qui vient quand il n'y a aucune LUMIERE.

    Le professeur s'assoit, abasourdi d'une telle réponse.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • L'intégrité

    Qui d'entre nous n'apprécie pas d'échanger avec des personnes qui sont sincères, dignes de confiance, honnêtes, et qui mettent en pratique ce qu'elles disent? Des personnes qui tiennent leurs engagements, et qui gardent pour elles vos confidences intimes ?

    Moi, personnellement, j'aime beaucoup avoir pour amis, travailler ou faire du business avec ce genre de personne, parce que je sais que je peux leur faire confiance.

    Evidemment, nul n'est parfait, et même une personne intègre peut faire un faux-pas quelquefois, mais en ce qui me concerne, je me sens confiant auprès de ces êtres de bonne composition, intègres, et qui vivent une vie ancrée sur des principes qu'ils garderont même en période d'épreuves.

    Il y a quelque temps, quelqu'un qui espérait que je l'engagerais pour un travail de réparation m'a expliqué qu'il y avait deux façons d'exécuter celui-ci : l'une avec un résultat garantissant la sécurité, l'autre produirait une bonne apparence, mais pourrait provoquer un accident occasionnel.

    Il m'a dit que si je choisissais la sécurité, il serait heureux d'accomplir ce travail, sinon je devrais trouver quelqu'un d'autre pour le faire. Il avait besoin de ce job, mais il m'a bien fait comprendre qu'il avait des principes avec lesquels il ne tergiverserait pas. Je l'ai engagé sur-le-champ. Son intégrité comptait plus pour lui que le travail ou l'argent ; elle n'était pas à vendre.

    L'intégrité signifie que vous possédez une valeur morale ferme, qui est à la base de toutes vos actions. Pour des chrétiens, cette valeur de base se trouve dans la Bible.

    Si on est un Chrétien, on sait que Dieu s'est révélé lui-même à nous, et qu'Il nous a dévoilé ses caractéristiques et sa nature. Ainsi, nous connaissons ce qui est important à ses yeux, et nous essayons de vivre nos vies de manière à renvoyer ce qui, d'après ses dires, compte pour Lui. Nous croyons en ses valeurs, et nous les adoptons comme les nôtres au plus profond de nous-mêmes. Par conséquent nous travaillons à synchroniser nos valeurs intérieures avec nos actes et nos paroles de manière constante.

    Nous savons que Dieu attache de la valeur à l'intégrité: l'honnêteté, la droiture, le fait de garder la parole donnée et celui de se montrer digne de confiance.

    « O Éternel ! Qui séjournera dans ta tente ? Qui demeurera sur ta montagne sainte ? Celui qui marche dans l'intégrité, qui pratique la justice et qui dit la vérité selon son cœur »

    Lorsque notre intégrité inspirée par Dieu devient notre valeur de base, elle guide nos actes. « L'honnêteté guide les hommes droits, mais les tricheries des gens infidèles les mènent à la ruine »

    Les mots hébreux dans l'Ancien Testament qui sont  traduits par « intégrité"sont aussi parfois traduits par : "complet, droit, parfait, sans tâche, irréprochable, entier, sincère »

    Nous sommes tous des humains qui commettons des fautes, et dont nul n'est parfait. Mais en tant que croyants, nous désirons faire de notre mieux pour vivre en accord avec ces valeurs, ce qui signifie vivre dans l'intégrité. Evidemment, c'est plus facile à dire qu'à faire.

    Nous sommes tous tentés parfois d'arrondir les coins de notre moralité, d'être pas tout-à-fait honnêtes, de baser certaines de nos décisions sur ce que nous pensons être meilleurs pour nous au lieu de ce que nous savons être justes. Ça, c'est la nature humaine, le résultat de la chute de l'homme.

    Nous sommes appelés à vivre, en public comme en privé, les valeurs que nous avons choisies. Nous devrions prendre la même décision ou agir de la même façon quand personne n'est présent et quand des gens nous observent.

    L'intégrité, c'est choisir de faire ce qui est juste, pas parce que quelqu'un regarde, mais parce que nous avons pris l'engagement de le faire.

    C'est une consécration qui vient de l'intérieur, et qui n'est pas basée sur des circonstances externes. Ce qui est juste reste juste peu importe qui regarde, et ce qui est mal reste mal même si personne ne nous observe.

    Choisir de rester intègre finit toujours par payer à long terme, et le mal accompli dans le secret par nous rattraper, tôt ou tard : que ce soit par des effets visibles, ou par le dommage causé à notre âme, ou encore par  les conséquences dans nos relations avec Dieu et avec les autres.

    Tout ce qui est caché sera découvert, et tout ce qui est secret sera connu. C'est pourquoi tout ce que vous aurez dit dans l'obscurité sera entendu à la lumière du jour, et ce que vous aurez murmuré à l'oreille d'autrui dans une chambre fermée sera crié du haut des toits.

    En quoi l'intégrité est-elle importante ?

    L'intégrité est essentielle pour faire de vous une personne crédible ou digne de confiance. Elle vous affecte sur un plan personnel, professionnel, social et spirituel. Elle est au cœur de qui vous êtes vraiment. Elle définit votre nature.

    Le célèbre architecte et auteur Buckminster Fuller (1895-983)  a dit : « L'honnêteté et l'intégrité sont absolument essentielles pour votre succès dans la vie ... tous les domaines de la vie »

    Notre attitude est le résultat des choix que nous faisons. Quand nous faisons un choix basé sur nos valeurs plutôt que sur ce qui nous avantage, nous avons de l'intégrité. L'intégrité exige que nous prenions sur nous-mêmes pour prendre les bonnes décisions, celles qui sont justes plutôt que celles qui nous profiteraient le plus à ce moment-là.

    C'est comme mettre notre compas moral sur le nord réel, puis s'engager à suivre cette direction quoi qu'il arrive. Vivre dans l'intégrité, c'est mettre en pratique nos valeurs même si nous devons en souffrir. Eh oui, il y aura des moments où ça fera mal.

    Parfois vous ferez une promesse, puis les circonstances vont changer de sorte que garder votre parole deviendra difficile ou même vous coutera cher; mais vous la tiendrez quand même parce que vous aurez « fait un vœu »

    Votre « oui » doit vouloir dire oui, et votre « non », non. L'intégrité, ça signifie que vous gardez votre parole.

    Avoir de l'intégrité, c'est connaître vos valeurs morales et vous engager à vivre en fonction d'elles. Il n'y a pas d'intégrité si vos paroles ne correspondent pas à vos actes, quand vous dites une chose mais que vous en faites une autre, quand vos actes sont en violation directe de vos valeurs.

    Nos valeurs sont ce qui motive nos actes, et lorsque nous manquons d'intégrité dans notre attitude, cela indique que nos véritables valeurs pourraient ne pas être celles que nous pensons ou prétendons avoir.

    En tant que Chrétiens, nous devrions faire l'effort de mesurer nos décisions, nos choix, nos paroles et nos actes en fonction des valeurs que Dieu nous a révélées dans la Bible ; en bref, nous devons aligner nos valeurs sur les siennes.

    Faire de l'intégrité une habitude

    Si vous prenez l'engagement de vivre votre vie dans l'intégrité, ce sera plus facile pour vous de faire les bons choix lorsque ceux-ci seront difficiles. Lorsque vous avez pris la ferme décision de laisser les valeurs divines guider votre vie, vous n'avez plus autant besoin de vous battre avec votre conscience quand vous devez choisir de faire ce qui est juste ou non : ce choix aura déjà été fait largement à l'avance par votre consécration.

    Si un jour vous vous retrouvez face à une occasion de prendre ce qui ne vous appartient pas, de faire ce que vous savez que vous ne devriez pas faire, de tromper, de mentir, de dire du mal de quelqu'un, de propager des commérages, de rompre un accord, d'être infidèle à votre conjoint, etc..., alors vous aurez les tripes pour ne pas le faire, même si vous êtes tentés; parce que si vous le faisiez, vous violeriez les valeurs par lesquelles vous avez déterminées de vivre.

    L'intégrité ne vient pas naturellement; c'est quelque chose qui se développe consciemment et progressivement. On commence par prendre la décision de vivre dans l'intégrité et de s'y investir. Vous décidez de votre système de valeurs, de ce que vous défendez, et vous vous engagez à vivre par ce standard.

    Après avoir pris cet engagement, vous travaillez à affermir cette résolution. Vous serez tentés de compromettre, mais à force de faire les bons choix malgré les situations ou vous n'aurez pas envie de le faire, vous allez progressivement bâtir l'habitude d'agir en fonction de votre éthique. Votre consécration première à vos valeurs, facilitera vos choix éthiques et diminuera la tentation de compromettre avec vos convictions.

    Décider d'être une personne intègre nous place en position d'atteindre nos objectifs de manière à n'en avoir aucune honte. Quand on en vient aux choses vraiment importantes de la vie, la façon de faire est aussi importante que les buts à atteindre.

    Si nous sommes malhonnêtes, que nous profitons des autres, que nous nous approprions ce qui ne nous appartient pas, que nous agissons sans aucune éthique ou que nous faisons du mal aux autres dans le but de réussir nos ambitions, alors nous agissons avec déloyauté et déshonneur. Nous allons peut-être obtenir ce que nous voulions, mais dans le processus, nous perdrons nos valeurs, notre personnalité et notre foi.

    Les êtres humains ont la capacité de s'excuser intérieurement en se disant que le résultat en vaudra la peine, même s'il faut en passer par là ; mais si nous prenons ce chemin-là, nous nous apercevrons que notre éthique est restée derrière, que nos actes sont immoraux et que nous aurons endommagé notre relation avec les autres et avec Dieu.

    Les gens qui ont sévèrement endommagé leur vie et la vie des autres par leur manque de moralité ne se sont pas, en général, réveillés un beau matin en prenant une décision contraire à leur éthique.

    Habituellement ces décisions-là commencent petites, peut-être tôt dans la vie, à contourner la vérité, à dire un petit mensonge, à « piquer » une petite chose qui ne leur appartient pas, à tricher à un examen, ou d'autres choses qui, bien qu'elles ne soient pas justes, ne sont pas flagrantes.

    Ces « infractions mineures » ne semblaient pas si terribles, pas au point de déshonorer. Cependant, lorsqu'ils sont répétitifs, ces actes construisent une habitude qui deviendra difficile à briser. Pour ces personnes, leurs standards moraux ont été abaissés, et ce qu'ils considéraient comme honnête et comme leur éthique est devenue floue.

    En s'engageant sur cette route, ça devient plus facile de justifier ou d'excuser  des mensonges de plus en plus gros et des actes de moins en moins éthiques. Leur conviction de vivre avec intégrité a diminué et, avec le temps, elles sont devenues des personnes déshonorables. (Nos politiciens et ceux qui nous gouvernent en sont des bons exemples !)

    Le fait de compromettre pour réaliser de « petites » infractions supporte un prix à payer, et e endommage votre âme. Si quelque chose est mal, le faire seulement un petit peu ne va pas le rendre juste. Si c'est mal, c'est mal.

    D'un autre côté, quand on crée l'habitude de faire ce qui est juste, plus on le fait et plus ça devient facile. La somme de vos décisions de chaque jour fait de vous ce que vous êtes. C'est vous qui contrôlez votre vie, et vous êtes responsables, et de vos décisions personnelles, et de leurs conséquences.

    Résister à la tentation

    Nous sommes tous tentés de faire des choses qui sont mal. La plupart d'entre nous ne penserait jamais à voler de l'argent à quelqu'un, mais nous pourrions avoir l'inclination de gaspiller une heure ou deux à notre travail si nous pouvons nous en sortir à bon compte.

    Nous sommes payés durant ce temps, et en ne travaillant pas, ce que nous faisons en vérité c'est prendre de l'argent que nous n'avons pas gagné.

    Ou bien nous pouvons prendre des articles de bureau au travail, ou quelque chose comme ça, sans nous sentir trop mal. Mais le faire sans permission, c'est voler, pur et simple.

    Afin de combattre ce genre de tentations, ça pourrait aider à visualiser vos actes sous une forme plus radicale : imaginez-vous en train de vous glisser dans le bureau du patron et de prendre l'équivalent de deux jours de paye dans son porte-monnaie. Vous ne feriez jamais cela! Pourtant, gaspiller deux heures pour lesquelles votre patron vous paye, c'est la même chose, bien que ce soit plus facile à vos yeux de le justifier.

    Une bonne règle à se rappeler  est celle-ci : si vous ne feriez pas quelque chose devant votre enfant, votre conjoint ou quelqu'un que vous aimez et respectez, alors c'est probablement quelque chose que vous ne devriez pas faire du tout. Si vous pensez que c'est mieux de faire les choses en « douce », alors il y a de bonnes chances que vous n'agissiez pas dans l'intégrité.

    Je suis souvent horrifié par les commentaires que certains postent sur l’internet. Ils s'en prennent violemment à d'autres de façon anonyme, s'exclament en tempêtant, et écrivent  des choses horribles qui sont cruelles et blessantes. Je doute qu'ils disent les mêmes choses s'ils parlaient face à face avec cette personne, ne serait-ce que pour ne pas prendre leur poing dans la figure (ou pire)

    Ecrire à l'abri chez eux de tels mots au vitriol, c'est pareil que faire quelque chose de mal en secret. Jamais ils ne diraient de telles choses à la face de quelqu'un, et ils ne feraient pas non plus certaines choses en public, parce qu'ils ne voudraient pas que les gens sachent qu'ils sont comme ça. Pourtant la vérité c'est que, si des gens font de telles choses, alors c'est comme ça qu'ils sont, ou qu'ils sont devenus.

    Ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que quand nous sommes environnés de personnes qui n'agissent pas avec intégrité, cela peut influencer notre attitude et notre morale. Leur exemple d'immoralité pourrait nous induire à agir de la même manière.

    Bien sûr, passer du temps avec des gens dont la morale est inférieure à la vôtre ne veut pas dire forcément que vous allez automatiquement descendre à leur niveau, mais, dans un tel milieu, ça peut devenir plus difficile pour vous de maintenir vos standards plus  élevés.

    Il est particulièrement important de réaliser que, si vous êtes en position d'autorité ou de respectabilité,  votre intégrité, votre exemple, peuvent affecter les autres de façon soit positive, soit négative.

    Si vous êtes parent, Pasteur ou leader spirituel, enseignant, entraineur, ou une personne publique, etc. ... vous êtes un exemple pour d'autres. On vous regardera et on se modèlera d'après vous, et par conséquent, cela vous donne une responsabilité supplémentaire de  vous conduire avec intégrité.         

    Si nous agissons contrairement à la morale, si nos vies manquent d'intégrité, le message que nous partageons peut sembler dénué de vérité.

    A quoi ressemble l'intégrité ?

    L'intégrité, c'est vivre en accord avec les principes de notre morale. C'est se montrer honnête, noble, digne de confiance, fiable, honorable dans ses agissements, fidèle à garder ses promesses. C'est agir et parler avec transparence. C'est ne pas parler négativement des autres ou donner dans les commérages. Ça veut dire traiter les autres comme vous voudriez qu'on vous traite. C'est vivre une vie honorable et respectable.

    Une fois que nous avons pris l'engagement de vivre en accord avec nos valeurs morales, il est important de nous remettre en question régulièrement à leur sujet, en particulier lorsque nous devons affronter un challenge moral.

    ______________________________________________________

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Immersion dans le premier cimetière pour déchets nucléaires au monde 

    Immersion dans le premier cimetière pour déchets nucléaires au monde

    Que ressent-on à 450 mètres sous terre dans les puits où des déchets nucléaires seront entreposés pour l’éternité ? 

    Le tunnel d’Onkalo a vocation à devenir le cimetière des barres de combustible usé pour 100.000 ans, le temps estimé pour qu’elles deviennent inoffensives. Il a été creusé à côté de la centrale nucléaire d’Olkiluoto.

    À 450 mètres de profondeur, ces déchets seront placés dans des réservoirs en cuivre et enterrés dans de l’argile bentonite et du béton. Les équipes en charge du projet comptent sur la résistance de la roche mère en sous-sol pour protéger ces résidus de catastrophes provoquées par l’homme et par la nature.

    Tous les pays qui misent sur l’énergie nucléaire se retrouvent confrontés à la question du stockage de ses déchets. La Finlande qui tire 30% de son énergie du nucléaire a fait donc ce choix de l’enfouissement « définitif ». Un choix qui n’a pas fait l’objet de protestations dans le pays.

    D’où proviennent les déchets nucléaires ?

    Dans cette expérience interactive à 360 degrés, entrez dans la salle du réacteur de l’un des plus puissants réacteurs nucléaires du monde qui est en cours de construction en Finlande.

     (Source : Euronews) Dans cette vidéo à 360 degrés, plongez dans le tunnel d’Onkalo en Finlande : les déchets nucléaires du pays y seront enfouis dans les prochaines années à 450 mètres sous terre. Le site deviendra alors le premier cimetière pour combustibles radioactifs usés au monde 
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  Ascension du glacier Athabasca dans le parc national Jasper, Canada

     Ascension du glacier Athabasca dans le parc national Jasper, Canada

    Le glacier Athabasca est le glacier le plus visité d’Amérique du Nord. Situé dans le parc national Jasper, au Canada, il est l’un des six « orteils » du champ de glace Columbia, un élément naturel des Rocheuses canadiennes. L’Athabasca a reculé de près d’1,60 kilomètre au cours de ces 125 dernières années, perdant ainsi 5 kilomètres de glace chaque année.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Un chêne Ange de 1400 ans...À Charleston en Caroline du Sud U.S.A.

    ************

    Un chêne Ange de 1400 ans...À Charleston en Caroline du Sud U.S.A.

    Une Des Plus Belles Photos Visible Sur Le Web

    Par Mark Requidan Web

    Eh ! oui, le titre est éloquent...Mais pourtant il est vrai : la photo que je veux vous présenter aujourd’hui est considérée unanimement comme une des plus belles que vous pourrez trouver sur le web (je la vois bien sur une toile photo, accrochée chez moi). La voici...

    Un chêne Ange de 1400 ans...À Charleston en Caroline du Sud U.S.A.

    La Petite Histoire

    (Ci-dessus) l’arbre de chêne d’ange à Charleston, photo de S.C. par la marque Requidan de ©. Image de clic pour une vue beaucoup plus grande.
    SI CET ARBRE POURRAIT PARLER, QUELLES HISTOIRES IL POURRAIT RACONTER. Cet arbre, appelé Angel Oak, est situé sur l’île de Johns, une d’îles de la mer de la Caroline du Sud et possédé et protégé par la ville de Charleston. On estime qu’est plus de 1.400 années et tient 65 pieds de grand. C’est les vieux, fatigués membres inférieurs, la taille des arbres normaux elles-mêmes, reçoivent l’appui synthétique dans quelques endroits comme vous pouvez voir en cette photographie par la marque Requidan de photographe. Cette image a été choisie comme « une des meilleures images sur le Web, » tout à fait un honneur, j’indiquerait.
    Le chêne d’ange, car il s’appelle, est vraisemblablement un de la plus grande matière organique à l’est du Fleuve Mississippi. Le folklore local dans le secteur racontent les histoires des fantômes d’anciens esclaves apparaissant comme anges autour de l’arbre. Il a survécu à des ouragans innombrables et les inondations et les glands de cet arbre ont produit les descendantes directes de progéniture.

    – Cet arbre est appelé “le chêne angélique“, il est situé sur l’île de Johns, une île de Caroline du Sud possédée par la ville de Charleston (USA), la photo est © Mark Requidan.
    – On estime son âge à plus de 1400 ans. Hauteur : 65 pieds. Il est l’une des plus grandes et des plus vieilles matières organiques de l’est du Fleuve Mississippi. Le folklore local dans le secteur raconte des histoires de fantômes d’anciens esclaves apparaissant comme des anges autour de l’arbre. Ce qui est sûr, c’est que cet arbre a survécu à des ouragans innombrables et même des inondations – Ses glands ont produit une nombreuse descendance.

    Les Phrases Que Cet Arbre M’Inspire

    – Son tronc est large comme plusieurs hommes réunis.

    – Ses branches, larges comme les troncs d’autres arbres, retombent par terre à la manière de langues descendant du ciel et se posant quelques instants au pays des hommes. – Un arbre angélique, disent les américains ? Moi je dirais un arbre divin. Digne des dieux.Alors que son tronc s’arrête à une hauteur presque humaine, quelques-unes de ses ramifications s’élèvent vers les nuages comme des mains se rapprochant, l’instant d’une prière, de l’être divin qu’il vénère.
    – Sur un tapis de feuilles rousses, son écorce marron s’enveloppe de mousses comme pour se couvrir d’un peu de verdure en des temps automnaux.

    Conclusion

    – Je trouve cet arbre rassurant par son côté intemporel, ou plutôt éternel. La photo, exceptionnelle, nous rappelle qu’il s’agit d’êtres vivants, je dirais même plus...

    Elle nous pose la question de savoir lequel, de l’arbre ou de l’homme, est le véritable roi de ce monde.

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Animaux Domestiques

    **********

    Un chien peut vivre jusqu’à 15 années et, pour certaines races, davantage.

    Si vous décidez d’en adopter un, ce sera pour de longues années.

    Il ne sera pas question de vous en débarrasser quand vous vous en serez lassé.

    Adorable petit chiot au départ si vous l’adoptez petit, il deviendra vite adulte...

    Il prendra de l’âge et vous devrez vous en occuper jusqu’à la fin de sa vie.

    Adopter un chien est un engagement sur le long terme.

    Animaux Domestiques

    Les Animaux Sont Complémentaires & Inséparables De La Création D'un Jardin !

    Le Bouvier Bernois, Un Joli Chien De Compagnie Tricolore

    Au-delà de son apparence de grosse peluche, le Bouvier bernois est le chien de compagnie idéal pour son calme, son intelligence et son immense affection.

    Les enfants l’apprécieront tout particulièrement pour son côté doux et nonchalant, mais aussi les personnes âgées qui seront en toute sécurité avec cette race.

    Animaux Domestiques

    Taille : 64 à 70 cm

    Poids : 50 à 60 kg

    Poil : mi-long et brillant, légèrement ondulé

    Couleur : tricolore (noir, brun roux et blanc)

    Espérance de vie : environ 10 ans

    Durée de gestation : 9 semaines

    Descriptif & Caractéristiques Du Bouvier Bernois

    Le Bouvier bernois est un magnifique chien de moyenne à grande taille, à l’allure de gros nounours.

    Il est puissant et musclé. Sa tête est massive avec des yeux vifs.

    Ses oreilles sont en forme de « V » et retombent sur les côtés de sa tête. Sa queue tombante est recouverte de poils longs.

    Il est reconnaissable par son beau pelage tricolore (noir, blanc et roux). Son plastron est blanc en forme de croix suisse...

    La couleur blanche est également présente au bout de ses pattes...

    Et sous forme de ligne qui traverse son front.

    Des taches rousses sont présentes au-dessus de ses yeux, sur ses joues et ses pattes.

    Origine Du Bouvier Bernois

    Le Bouvier bernois est une très ancienne race apparue près de la ville de Berne en Suisse.

    Il fait partie des races molossoïdes (grands chiens de garde) qui ont pour ancêtre le Dogue tibétain.

    Les Romains l’utilisaient déjà comme gardien de troupeaux, chien de trait pour transporter les bidons de lait dans les fromageries et aussi comme chien de combat.

    Cette race a été reconnue officiellement en 1913 et elle est devenue populaire en France à partir des années 1970.

    Le Bouvier bernois est classé 20ème par le Livre des origines français (LOF) qui recense tous les chiens de race.

    https://i.servimg.com/u/f45/11/15/14/27/anima280.jpg

    Caractère & Comportement Du Bouvier Bernois –

    A Qui S’adresse-t-il ?

    Le Bouvier bernois est un chien très gentil, patient, fidèle, loyal et curieux. Il aime également la compagnie d’autres animaux domestiques.

    Son caractère doux en fait un excellement animal de compagnie, en particulier pour les enfants.

    Très affectueux, le Bouvier bernois est même souvent qualifié de « trop collant ».

    Calme et obéissant, ce chien est conseillé aux personnes âgées qui pourront le promener en toute sécurité.

    Sa gentillesse et son intelligence en font aussi un chien très apprécié comme guide d’aveugles ou de mal-voyants ou comme chien d’aide aux secours en montagne.

    Comment Prendre Soin De Son Bouvier Bernois : Ses Besoins

    Animaux Domestiques

    Même s’il est capable de s’adapter à tous les types de lieux, le Bouvier bernois a besoin d’espace. Ce n’est pas un chien d’appartement.

    L’idéal est qu’il puisse se défouler au minimum pendant 1h/1h30 par jour, sans compter ses promenades hygiéniques.

    Il apprécie tout particulièrement les activités de plein air calmes comme par exemple la randonnée pédestre. Très attaché à son maître, le Bouvier bernois demande à être aimé et respecté.

    Il a l’avantage de posséder un poil autonettoyant : après une promenade, les salissures présentes sur ses poils tombent d’elles-mêmes.

    C’est pourquoi un seul bain par an suffit pour ne pas détruire les caractéristiques de son pelage.

    Des brossages quotidiens sont par contre nécessaires...

    Pendant les périodes de mue (printemps et automne) du Bouvier bernois.

    Animaux Domestiques

    L’alimentation Du Bouvier Bernois

    Le Bouvier bernois peut être nourri par une alimentation traditionnelle préparée à la maison. Mais comme il ne s’agit pas de le nourrir avec des restes, il faut avoir du temps pour lui préparer ses repas.

    Si ce n’est pas le cas, l’alimentation industrielle sous forme de croquettes est bien adaptée au Bouvier bernois à condition qu’elles soient de bonne qualité, sous peine d’entraîner des problèmes de poids et de croissance.

    Adulte, 1 ou 2 repas maximum lui suffisent et il est conseillé de ne pas lui laisser une gamelle pleine à disposition tout au long de la journée.

    La Santé Du Bouvier Bernois

    Animaux Domestiques

    Le Bouvier bernois est une race de chien particulièrement robuste. Mais comme les chiens de grande taille...

    Il peut être touché par une dysplasie de la hanche (anomalie du développement de l’articulation) et risque une torsion de l’estomac.

    Cette dernière est une affection due à une accumulation trop importante de gaz et de liquide dans l'estomac...

    Qui peut entraîner la mort de l’animal si elle n’est pas détectée à temps.

    C’est pourquoi il est conseillé de laisser le Bouvier bernois digérer tranquillement après ses repas.

    Prix D'un Chiot Bouvier Bernois

    Le prix d’un chiot Bouvier bernois va dépendre du sexe, du pedigree des parents, de la conformité aux standards de la race, etc.

    Animaux Domestiques

    Le Jack Russell Terrier, Petit Chien Vif Et Plein De Vitalité

    De petite taille mais débordant de vitalité, le Jack Russell terrier garde toutes les caractéristiques de ses origines de chien de chasse. Il doit à tout prix pouvoir se dépenser pour libérer son énergie.

    A ce titre, c’est avant tout un chien de la campagne plutôt que des villes. Très intelligent et affectueux, le Jack Russell terrier apprécie aussi la vie en famille où il peut être cocooné et participer aux jeux des enfants.

    Animaux Domestiques

    Taille : 25 à 35 cm

    Poids : 6 à 8 kg

    Poil : court

    Couleur : blanc, avec parfois des taches noires ou ocres

    Espérance de vie : 15 ans

    Durée de gestation : 68 jours

    Descriptif & Caractéristiques Du Jack Russell terrier

    Le Jack Russell terrier est un chien de petite taille qui fait partie du groupe des Terriers, dont le corps est plus long que haut. C’est un chien robuste et très actif.

    Son poil court est soit doux, soit dur et il est fait pour résister aux intempéries. Le Jack Russell terrier peut être entièrement blanc ou avoir aussi des taches noires ou de couleur fauve plus ou moins foncées.

    Ses oreilles sont le plus couramment de couleur fauve mais elles peuvent être blanches aussi.

    Ces dernières tombent vers l’avant de sa tête. Le Jack Russell terrier possède un corps musclé...

    Notamment son cou et sa poitrine, et une queue toujours en mouvement.

    Origine Du Jack Russell terrier

    Animaux Domestiques

    Le Jack Russell terrier est originaire d’Angleterre.

    Il tient son nom du pasteur Jack Russel, passionné de chasse, qui a créé cette race à partir de plusieurs espèces de fox-terriers...

    Pour aboutir à un chien capable de courir vite et de petite taille pour aller chercher les renards et les gibiers cachés dans des trous de terre.

    Animaux Domestiques

    Grand Bouvier Suisse

    Caractère & Comportement Du Jack Russell terrier –

    A Qui S’adresse-t-il ?

    Le Jack Russell terrier est un chien prisé comme animal de compagnie. Mais il ne faut pas oublier qu’il est avant tout un chien de chasse avec une forte personnalité, qui déborde d’énergie et qui a besoin de grands espaces pour se dépenser.

    Il est donc préférable d’avoir un jardin pour adopter un Jack Russell terrier. Sinon, il faudra le sortir plusieurs fois par jour dans des lieux spacieux comme un parc ou une forêt afin qu’il puisse se défouler.

    Le Jack Russell terrier, chien vif, est donc à déconseiller aux personnes sédentaires et notamment les plus âgées qui n’ont plus la possibilité de se déplacer facilement.

    Le maître ou la maîtresse du Jack Russell terrier est plutôt une personne qui aime la nature, sortir de chez elle pour de longues balades et pour le sport.

    Amical et très intelligent, c’est un chien qui aime la vie de famille et tout particulièrement...

    Les enfants avec qui il prend plaisir par-dessus tout à jouer.

    Comment Prendre Soin De Son Jack Russell Terrier : Ses Besoins

    Comme indiqué plus haut, le Jack Russell terrier doit absolument pouvoir dépenser son énergie en courant et en s’amusant dans de grands espaces.

    Il a besoin de beaucoup d’activités, de jeux et de sport. En tant qu’animal de compagnie, le Jack Russell terrier doit obligatoirement être bien éduqué et bien dressé pour réussir à maîtriser son caractère vif et affirmé.

    En raison de ses origines, comme tous les chiens de chasse, le Jack Russell terrier est très curieux et il a vite fait de s’échapper.

    En ce qui concerne le toilettage, cette race de chien ne nécessite pas une attention particulière

    Animaux Domestiques

    L’alimentation Du Jack Russell Terrier

    Le Jack Russell terrier se nourrit de croquettes et de boîtes adaptées à son âge, à son poids et à son activité.

    Attention toutefois à bien lui offrir une alimentation équilibrée car c’est un chien gourmand.

    Un seul repas par jour lui convient. A noter, il ne faut pas lui donner de chocolat qui comporte une molécule toxique pour le Jack Russell terrier.

    La Santé Du Jack Russell Terrier

    https://i.pinimg.com/originals/ff/91/28/ff912820ca619ac58f7b8443ef1e15b6.jpg

    Le Jack Russell terrier est robuste.

    S’il est vermifugé 2 à 3 fois par an, protégé des puces et des tiques et bien vacciné...

    il ne pose en général pas de problèmes de santé particuliers.

    Il peut toutefois être sujet à un type de nanisme qui a pour conséquences...

    De raccourcir et de déformer ses membres.

    Prix D'un Chiot Jack Russell

    Le prix d’un chiot Jack Russell va dépendre du sexe, du pedigree des parents, de la conformité aux standards de la race, etc.

    Le Border Collie, Chien Star Des Familles !

    Animaux Domestiques

    Ce chien de berger anglo-écossais doit sans doute sa popularité au film Babe, le cochon devenu berger qui a connu un immense succès à sa sortie en 1995 et a marqué les esprits de plus d'une famille !

    Depuis, il est une véritable vedette dans bien des domaines : chien de travail et de sport, prisé pour son agilité et son endurance...

    Il est aussi un formidable compagnon d'agrément pour sa beauté et sa docilité, tout comme le Berger Australien apparu bien plus tard aux États-Unis.

    En effet, le Border Collie est une ancienne race dont les origines remontent au 17ème siècle !

    Vous découvrirez ici tout de son histoire et ce qu'il faut savoir sur cette race de chien authentique et élégante...

    Peut-être est-il le complice qui manque à votre famille ?!

    Animaux Domestiques

    Taille : 48 à 55 cm

    Poids : 18 à 28 kg

    Poil : mi-long

    Couleur : noir et blanc

    Espérance de vie : 14 ans en moyenne

    Durée de gestation : 60 à 70 jours

    Descriptif & Caractéristiques

    Le Border Collie est de physique élégant, agile, et de nature endurante. Son poil est mi-long et très dense ; de nombreuses robes sont possibles mais la plus courante est bicolore noir et blanc.

    https://www.petlove.com.br/images/breeds/193080/profile/original/border_collie-p.jpg?1532538415

    Quelle que soit la combinaison de couleurs, les standards indiquent que le blanc ne doit pas dominer...

    Il est présent sur le plastron et aux jambes, mais rarement sur le corps.

    La tête du Border Collie est de forme plutôt carrée, avec un crâne large et des oreilles moyennes dressées ou semi-dressées.

    Les yeux sont en général brun à noisette, mais certains sujets...

    Présentent des yeux bleus ou vairon (de paire avec une robe "merle").

    Le corps est svelte et tonique, avec des côtes fines, lui donnant une allure athlétique.

    La queue est pendante et fournie en poils.

    La taille moyenne est de 48 à 52 cm pour les femelles, et jusqu'à 55 cm pour les mâles.

    Origines Du Border Collie

    Le Border Collie tient son nom de sa région d'origine, les "Borders" (littéralement : frontière), zone frontalière située entre l'Ecosse et l'Angleterre.

    Au dix-septième siècle, la majorité des bergers résidant dans cette région faisaient garder leurs cheptels par des chiens de ce type, la race n'étant pas encore reconnue comme telle à cette époque.

    Le mot "Collie", présent dans d'autres noms de race de chien mais aussi d'autres animaux (moutons notamment) possède également une étymologie intéressante...

    Il viendrait de "coaly", adjectif dérivé venant lui-même de "coal", charbon, et décrirait ainsi la robe noire de ces animaux.

    Ce nom pourrait aussi provenir du vieux Scandinave "Colle", repris en Moyen Anglais comme dénomination générale pour les chiens.

    On le retrouve également sous l'orthographe "Colley".

    Caractère & Comportement Du Border Collie

    Le Border Collie est à l'origine un chien de troupeau, donc de travail : il a besoin d'être occupé pour se sentir bien, et a l'instinct de protéger sa famille comme il protégerait un territoire.

    Ce tempérament protecteur doit être surveillé de près, et correctement géré, ainsi l'éducation du Border est véritablement primordiale.

    Un bon dressage en fera un compagnon formidable et il est important de commencer le plus tôt possible afin de canaliser son énergie et "débloquer" son caractère exclusif...

    En effet, ce chien est facilement méfiant envers les étrangers, il faut donc le sociabiliser dès que possible pour éviter des désagréments éventuels avec les visiteurs.

    Le Border Collie est cependant de nature profondément gentille, il doit simplement être maîtrisé avec rigueur et justesse, et doit pouvoir dépenser son trop-plein d'énergie.

    Comment Prendre Soin De Son Border Collie

    Nous ne le répéterons pas assez : le Border Collie a besoin de se dépenser, c'est dans ses gènes !

    Il faut lui apprendre l'écoute et la docilité, et lui consacrer beaucoup de temps lors de séances de jeu, de dressage, d'obéissance et lui offrir la chance de prendre part à vos activités de plein air telles que jogging et marche à pied.

    On pourra aussi l'inscrire dans un club d'agility, par exemple, sport où la race excelle d'ailleurs – ce sont très souvent des Borders qui gagnent les compétitions, car ils sont très agiles et extrêmement rapides.

    Au quotidien, le Border n'est pas difficile à entretenir, mais il a besoin d'un espace extérieur à sa disposition...

    Ainsi la vie d'appartement n'est pas vraiment faite pour lui à moins de le sortir plusieurs fois par jour pour de longues balades d'1h minimum, et si possible une sortie de 2h une fois par jour.

    Un brossage est nécessaire une fois la semaine, à l'aide d'une brosse métallique et d'une étrille si on veut lustrer le poil.

     

    Bien Nourrir Son Border Collie

    Le Border Collie doit disposer d'une alimentation adaptée et en proportion à l'effort physique fourni...

    Plus il se dépense, plus la nourriture doit être riche en protéines et en vitamines.

    Lorsqu'il est chiot, il faut lui donner trois repas par jour, avant de réduire à deux à partir de 6 mois.

    Une fois adulte (après 1 an), un repas par jour suffira, de préférence le soir quand il est moins actif, afin que la digestion se passe bien...

    Cette race présentant une certaine fragilité digestive, il faut veiller à ce qu'il ne coure pas après manger car il risquerait un retournement d'estomac...

    En termes de quantité, celle-ci dépendra de l'âge, du poids et de l'état de santé, mais en général, une ration moyenne est de 400 g de croquettes par jour.

    On portera une attention particulière à la qualité des croquettes et à leur composition, si besoin sur les conseils de son vétérinaire.

    La Santé Du Border Collie

    http://animalsbirds.com/wp-content/uploads/2017/03/Animals-Border-Collie-Dog-photos.jpg

    La race Border Collie est malheureusement sujette à des troubles oculaires, notamment cataracte et atrophie rétinienne progressive...

    Autrement dit, il arrive souvent que le chien devienne aveugle de façon précoce.

    Ces problèmes génétiques n'ont pas encore de traitement efficace, mais il est possible d'effectuer un dépistage sur les parents du chiot, permettant de connaître le pourcentage de risque de maladie.

    Par ailleurs, l'épilepsie peut toucher le Border Collie avec un risque légèrement plus élevé que d'autres races.

    En dépit de cela, le Border est un chien à la santé robuste.

    On inspectera son pelage après chaque balade pour dénicher les parasites éventuels...

    Afin de minimiser les risques d'infection qui pourraient fragiliser sa santé.

    Prix D'un Chiot Border Collie

    Animaux Domestiques

    Le prix d’un chiot Border Collie va dépendre du sexe, du pedigree des parents...

    Et de la conformité aux standards de la race, etc...

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Flamants Roses Dans Le Cratère Du Ngorongoro En Tanzanie.

     

    Flamants Roses Dans Le Cratère Du Ngorongoro En Tanzanie.

    Le Cratère De Ngorongoro

    Le cratère du Ngorongoro est une vaste caldeira circulaire de plus de vingt kilomètres de diamètre située au cœur du massif du Ngorongoro, dans le nord de la Tanzanie, dans la branche orientale de la vallée du grand rift.

    Flamants Roses Dans Le Cratère Du Ngorongoro En Tanzanie.

    Ce cratère, aujourd'hui éteint, s'est formé à la suite de l'effondrement d'un volcan sur lui-même lorsque sa chambre magmatique s'est vidée au cours d'une éruption volcanique.

    Le Ngorongoro est la plus grande caldeira intacte et non submergée au monde1 avec 326 kmsuperficie. Elle est située dans l'aire de conservation du Ngorongoro2, une aire protégée inscrite au patrimoine mondial.

    Flamants Roses Dans Le Cratère Du Ngorongoro En Tanzanie.

    Le cratère du Ngorongoro est soumis à un climat tropical caractérisé par deux saisons des pluies.

    La petite saison des pluies (en novembre et décembre) dont les nuages viennent du sud-est et la grande saison des pluies (mars à mai) alimentée par une mousson venant de l'océan Indien situé à l'est.

    Les versants les plus arrosés sont donc ceux orientés au sud et à l'est6.

    Faune

    La faune est particulièrement diverse et variée en raison de la grande diversité des biotopes. La forêt tropicale est le territoire des singes, dont la concentration est l'une des plus élevées au monde.

    Les babouins sont omniprésents, évoluant parfois en colonies de plusieurs centaines d'animaux. Les singes verts et singes bleus y sont également abondants.

    Flamants Roses Dans Le Cratère Du Ngorongoro En Tanzanie.

    Les zones de forêts plus clairsemées et les prairies abritent la faune est-africaine traditionnelle : troupeaux de bufflesgirafeset éléphants entre autres.

    Flamants Roses Dans Le Cratère Du Ngorongoro En Tanzanie.

    Parmi les prédateurs, les lions se sont adaptés à un environnement très boisé et passent le plus clair de leur temps dans les arbres.

    Flamants Roses Dans Le Cratère Du Ngorongoro En Tanzanie.

    Le lac est un sanctuaire majeur pour les oiseaux. Le parc abrite plus de 400 espèces d'oiseaux de différentes, dont d'imposantes colonies de flamants roses et de cigognes.

    Néanmoins, les populations de flamants ont été décimées au cours de l'été 2004, vraisemblablement suite à la prolifération de cyanobactéries toxiques.

    Flamants Roses Dans Le Cratère Du Ngorongoro En Tanzanie.

    Cigogne Blanche (Ciconia ciconia)

    Flore

    Flamants Roses Dans Le Cratère Du Ngorongoro En Tanzanie.

    En raison de la présence du Rift, de la présence localisée de nombreuses sources permanentes et des variations d'altitude considérables en quelques kilomètres, la flore est particulièrement variée.

    Flamants Roses Dans Le Cratère Du Ngorongoro En Tanzanie.

    L'extrême nord du parc est couvert d'une forêt tropicale dense, alors que plus au sud la forêt devient plus clairsemée et à proximité immédiate du lac disparait pour laisser la place à des prairies ou des marécages.

    Histoire

    C'est le géographe autrichien Oscar Baumann qui signale le premier l'existence des lacs Manyara et Eyasi lors de son expédition de 1890-92.

    Une toute petite activité touristique commence à se développer à partir de la fin des années 1940 et le parc national est fondé en 1960.

    Flamants Roses Dans Le Cratère Du Ngorongoro En Tanzanie.

    Les années 1980, marquées par un décollage du tourisme, sont catastrophiques pour la population d'éléphants du parc, victimes du braconnage. Leur nombre passe de 613 en 1981 à tout juste 150 en 19901.

    Flamants Roses Dans Le Cratère Du Ngorongoro En Tanzanie.

    Selon des chiffres du gouvernement tanzanien, rendus publics lundi et cités par Traffic, la population d'éléphants en Tanzanie a chuté de 109 051 en 2009 à 43 330 en 2014, des chiffres qui «montrent un déclin catastrophique» et annoncent «un désastre».  Photo Ben Curtis Archives 

    Géographie

    Flamants Roses Dans Le Cratère Du Ngorongoro En Tanzanie.

     Le parc national du lac Manyara est un parc national du Nord de la Tanzanie. Son entrée principale est située à 120 km de la ville d'Arusha, non loin de la petite ville de Mto wa mbu. Wikipédia

    Le parc est de petite taille, 325 km², et en saison humide plus des 2/3 sont recouverts par le lac Manyara.

    Les années les plus sèches, le lac peut s'assécher complètement, ce fut par exemple le cas en 1961 et en 2004. Le parc se présente comme une bande de terre allongée, de 50 km de long environ, coincée entre le horst occidental du grand rift et le lac.

    L'espace entre le lac et la falaise haute de 600 mètres est très réduit, autour de 4 km à l'extrémité nord du parc, pas plus de quelques centaines de mètres au sud.

    Flamants Roses Dans Le Cratère Du Ngorongoro En Tanzanie.

    L'altitude varie entre 960 mètres et plus de 1 600 mètres.

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • A un grand arbre

    L'esprit calme des dieux habite dans les plantes. 
    Heureux est le grand arbre aux feuillages épais ; 
    Dans son corps large et sain la sève coule en paix, 
    Mais le sang se consume en nos veines brûlantes.

    A la croupe du mont tu sièges comme un roi ; 
    Sur ce trône abrité, je t'aime et je t'envie ; 
    Je voudrais échanger ton être avec ma vie, 
    Et me dresser tranquille et sage comme toi.

    Le vent n'effleure pas le sol où tu m'accueilles ; 
    L'orage y descendrait sans pouvoir t'ébranler ; 
    Sur tes plus hauts rameaux, que seuls on voit trembler, 
    Comme une eau lente, à peine il fait gémir tes feuilles.

    L'aube, un instant, les touche avec son doigt vermeil ; 
    Sur tes obscurs réseaux semant sa lueur blanche, 
    La lune aux pieds d'argent descend de branche en branche, 
    Et midi baigne en plein ton front dans le soleil.

    L'éternelle Cybèle embrasse tes pieds fermes ; 
    Les secrets de son sein, tu les sens, tu les vois ; 
    Au commun réservoir en silence tu bois, 
    Enlacé dans ces flancs où dorment tous les germes.

    Salut, toi qu'en naissant l'homme aurait adoré ! 
    Notre âge, qui se rue aux luttes convulsives,
    Te voyant immobile, a douté que tu vives, 
    Et ne reconnaît plus en toi d'hôte sacré,

    Ah ! moi, je sens qu'une âme est là sous ton écorce :
    Tu n'as pas nos transports et nos désirs de feu, 
    Mais tu rêves, profond et serein comme un dieu ; 
    Ton immobilité repose sur ta force.

    Salut ! Un charme agit et s'échange entre nous. 
    Arbre, je suis peu fier de l'humaine nature ; 
    Un esprit revêtu d'écorce et de verdure 
    Me semble aussi puissant que le nôtre et plus doux.

    Verse à flots sur mon front ton ombre qui m'apaise ; 
    Puisse mon sang dormir et mon corps s'affaisser ; 
    Que j'existe un moment sans vouloir ni penser :
    La volonté me trouble, et la raison me pèse.

    Je souffre du désir, orage intérieur ; 
    Mais tu ne connais, toi, ni l'espoir, ni le doute, 
    Et tu n'as su jamais ce que le plaisir coûte ; 
    Tu ne l'achètes pas au prix de la douleur.

    Quand un beau jour commence et quand le mal fait trêve, 
    Les promesses du ciel ne valent pas l'oubli ; 
    Dieu même ne peut rien sur le temps accompli ; 
    Nul songe n'est si doux qu'un long sommeil sans rêve.

    Le chêne a le repos, l'homme a la liberté... 
    Que ne puis-je en ce lieu prendre avec toi racines !
    Obéir, sans penser, à des forces divines, 
    C'est être dieu soi-même, et c'est ta volupté.

    Verse, ah ! verse dans moi tes fraîcheurs printanières, 
    Les bruits mélodieux des essaims et des nids, 
    Et le frissonnement des songes infinis ; 
    Pour ta sérénité je t'aime entre nos frères.

    Si j'avais, comme toi, tout un mont pour soutien, 
    Si mes deux pieds trempaient dans la source des choses, 
    Si l'Aurore humectait mes cheveux de ses roses. 
    Si mon coeur recélait toute la paix du tien ;

    Si j'étais un grand chêne avec ta sève pure, 
    Pour tous, ainsi que toi, bon, riche, hospitalier, 
    J'abriterais l'abeille et l'oiseau familier 
    Qui, sur ton front touffu, répandent le murmure ;

    Mes feuilles verseraient l'oubli sacré du mal ; 
    Le sommeil, à mes pieds, monterait de la mousse ; 
    Et là viendraient tous ceux que la cité repousse
    Ecouter ce silence où parle l'idéal.

    Nourri par la nature, au destin résignée, 
    Des esprits qu'elle aspire et qui la font rêver, 
    Sans trembler devant lui, comme sans le braver,
    Du bûcheron divin j'attendrais la cognée.
    Google Bookmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires