• Télécharger «

    Google Bookmarks

    1 commentaire
  •  

    Humour en image

    Google Bookmarks

    1 commentaire
  • La vie 

    La vie c'est toi, c'est moi, c'est nous, c'est l'amour
     C'est comme la petite fleur fragile qui voit le jour
     Elle s'offre au soleil, son astre bien aimé

    Celui qui la fait s'ouvrir au merveilleux printemps
     Pour nous apporter du bonheur au présent
     Mais hélas, lorsque la grisaille et la pluie l'accablent
     Elle protège son cœur sensible de ses beaux pétales
     
    Plus aucun parfum ne s'en exhale, elle est seule et triste
     Elle souffre dans son cœur et sa beauté mais elle existe
     Elle attend la caresse de l'astre du doux bonheur
     Qui viendra sécher ses larmes, réchauffer son cœur
     
    Ainsi elle retrouvera tout son charme, son éclat
     Sa subtile senteur, au soleil de nouveau elle sourira
     Ainsi va la vie, parfois, généreusement elle nous comble
     Puis tout à coup nous accable, tout devient sombre
     
    Ne jamais perdre l'espoir de lendemains meilleurs
     Que serait la vie si elle avait toujours la même saveur ?
     Certains moments sont fabuleux, d'autres nous font pleurer
     Ces hauts et ces bas lui donnent du mordant, la font étinceler
     
    Marie Laborde

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • ELLE ÉTAIT SI BELLE 

    ELLE ÉTAIT SI BELLE ...................PAR F.SCOTT FITZGERALD...........

    Elle était belle, par sa façon de penser...

    Elle était belle, par les étincelles dans les yeux...

    Lorsqu’elle parlait de quelque chose qu’elle aimait...

    Elle était belle, pour sa capacité...

      À faire sourire les personnes autour d’elle...

    Même si elle était triste...

    Non, elle n’était pas belle...

    Pour quelque chose de si éphémère...

    Que son apparence...

    Au plus profond de son âme...

    Elle était belle... 

    (F. Scott Fitzgerald)

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • C'EST LA PLUIE QUI TOMBE GOUTTE À GOUTTE

    ............Inconnu

    C’est la pluie qui tombe goutte à goutte ,

    C’est la pluie qui tombe doucement,

    Et sa mélodie quand je l’écoute,

    Fait que pour moi, tout devient charmant.

     

    C’est la pluie qui fait briller les routes,

    C’est la pluie chanter les bois,

    C’est la pluie qui fait rêver sans doute,

    Les amoureux blottis sous les toits.

     

    C’est la pluie qui fait que par le monde

    Bien des coeurs ont connu le bonheur,

    Sur les premiers pas de l’aventure.

    C’est la pluie qui lance chaque fleur

    Sur le grand tableau de la nature,

    C’est la pluie qui jette ses couleurs.

     

    J’aime le chant de la pluie dans le vent qui gémit

    Car sa couleur du ciel n’est jamais éternelle

    Et l’orage qui fait rage...

    Nous annonce l’arc-en-ciel !

    Auteur(e) Inconnu(e)

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Il était une fois 4 individus qu’on appelait.............

    Il était une fois 4 individus qu’on appelait...

    «  Tout le monde»- « quelqu’un »- « chacun »- « personne. »

    Il y avait un important travail à faire et on a demandé à » Tout le monde » de le faire…..

    « Tout le monde » était persuadé que »Quelqu’un » le ferait…….

    Chacun pourrait l’avoir fait, mais en réalité, personne ne le fit…..

    « Quelqu’un » se fâcha, car c’était le travail de « Tout le monde »

    »Tout le monde » pensa que « Chacun » pouvait le faire, et « Personne » ne doutait pas que « Quelqu’un » le ferait…..

    En fin de compte « Tout le monde fit des reproches à « Chacun »...

    Parce que « Personne » n’avait fait ce que « Quelqu’un » aurait pu faire.

    Moralité

    Sans vouloir le reprocher à tout le monde...

    Il serait bon que chacun fasse ce qu’il doit, sans nourrir l’espoir que quelqu’un le fera à sa place...

    Car l’expérience montre que là ou on attend quelqu’un, généralement on ne trouve personne…

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Parfum d'ailleurs

    Habituellement délicat l'orchidée
    Suave et sucré, pour la fleur de vanille
    Il se fait subtil sur les bougainvillées
    Réchauffés sous le soleil des Antilles
     
    Fragrance entêtante qu'est celle du tiaré
    Émanation capiteuse du coprah de coco
    L'une ornant la noire chevelure des vahinés
    L'autre fleurant leurs corps vêtus de paréo
     
    Concentré pour l'ilang-ilang, le géranium
    Il sied à merveille au jasmin, frangipanier
    S'exhalant des bosquets de pélargonium
    D'arbres à fleurs d'oranger ou de citronnier
     
    Exhalaisons attrayantes des jardins du monde
    Exposant dans leurs paniers emplis d'épices
    Colombo ou gingembre, aux courbes rondes
    Safran, cannelle, curry et bâtons de réglisse
     
    Les sens en émoi, par ces délectables effluves
    L'on se laisse emporter par de telles tentations
    De senteurs épicées, sous une chaleur d'étuve
    Auxquelles le voyageur succombe de passion
     
    Guy Vigneau

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • C’est à travers chacune de nos journées,

    que nous vivons nos belles années.

    Il faudrait nous arrêter pour y penser,

    on est trop souvent porté à oublier.

     

    Certains moments de vie nous enivrent

    quand on est en train de les vivre,

    mais on les cherche, un bon matin

    on réalise à quel point on en avait besoin.

     

    On se rend compte de notre chance, parfois

    on a trop le goût de vivre, quelquefois

    pourtant , les p’tits bonheurs sont des trésors

    s’ils sont vécus avec quelqu’un qu’on adore.

     

    Comme un papillon qu’on ne peut attraper

    mais qui sur votre épaule venait se poser,

    on s’en fait souvent pour des riens

    on craint, ce qu’on vivra demain.

     

     Pourquoi faut-il qu’on ait toujours peur,

    on a tous droit à une part de bonheur,

    il nous faudrait, à chaque jour y penser,

    le bonheur est toujours à notre portée.

     

     Il est toujours en nous, jamais ailleurs

    puis au fond, nous sommes les décideurs.

    (Claude Marcel Breault)

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Balade délicieuse à Rocamadour.

    Rocamadour est un site pittoresque et fabuleux,

    A sa cime trône un château majestueux.

    Accrochées à flanc de roche, défiant le vide,

    Se superposent admirablement maisons et églises 

    En contrebas, la suite du village s’étale,

    Il s’étire en longueur sur un fin piédestal

    Contournant le rocher abrupt ébréché et ciselé,

    Mélange de minéral gris et beige presque doré

    Qui flirte avec les constructions aux murs crème

    Entourés de végétation dans une magie suprême.

    Le panorama à distance est sublime et somptueux,

    La végétation diverse propose des verts harmonieux

    Dans lesquels se détache la clarté du joli bourg.

    Au soleil couchant, le spectacle est un élixir d’amour

    Avec le bleu du ciel et du lointain horizon

    Puis la verdure et l’ombre agressive des bas-fonds

    Qui restituent une fresque divine cousue d’émotions 

    Une croix très ancienne protège le site

    Qui détient des trésors sacrés et une architecture typique.

    Près du château, on se croirait dans un paradis intemporel,

    La beauté du lieu nous offre un divin délice visuel.

    Quand la pénombre projette sa noirceur sur le jour,

    Les constructions s’habillent de blanc et jaune velours.

     

    Marie Laborde.

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire