• L'amour est un poème

    L'amour est un poème

     

    L'amour est un poème quand je parle de toi
    Mais les dieux, les amants sont novices avec moi,
    De toutes les nuances, sur chaque pli de ma peau,
    Il se fait le gardien de ce démon si beau,

    Pour toi je suis prêtresse, voleuse de ces baisers
    Désunie dans la crainte, amoureuse sans le vice,
    Mendiante sous la coupe de ce corps vénéré
    Je pourrai me damner s'il fallait un supplice

    Sous l'égide de Satan mes mains se font censure
    Quand elles glissent jalouses, sur le fil du plaisir
    Est-ce pour moi une faute qui pourrait m'interdire
    D'aimer sans faire semblant, à mourir je le jure

    Sur l'écho des silences, les cris te proclament Roi,
    Aux lueurs des églises, il n'existe plus de croix,
    Pour freiner mon errance de cette soif charnelle,
    Qui se nomment promises sur un lit éternel

    L'amour est un poème, quand je l'écris ici bas,
    Sur des murs si fidèles et trop emprunts de toi,
    Mais que peut la raison,que vaut surtout la vie
    Sans chérir la passion, pour que l'autre ne l'oublie

    Carole RIQUET

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • PAROLES D'UNE MÈRE À SON FILS

    PAROLES D'UNE MÈRE À SON FILS

    Mon fils tu es et resteras toujours dans mon coeur
    Tu es pour moi un amour 
    Et tu le resteras toujours 
    Avant de mourir 
    Je te demande simplement
    Fais- moi le plaisir 
    Toi mon unique fils
    De ne pas pleurer 
    Car je sais que l'on se retrouvera
    Un beau jour nous serons à nouveau ensemble
    Quand on se reverra au paradis 
    Je voudrais que tu me souries
    Je voudrais te prendre dans mes bras
    Pour retrouver la flamme de notre amour
    Tu es pour moi une chose précieuse 
    Et c'est pour cela que ta vie doit être heureuse
    Si on se sépare dans le ciel 
    Exauce mon voeu d'être une belle colombe
    Comme ça je te suivrai
    Qu'importe où tu iras
    Comme ça plus personne 
    Ne nous séparera
    Toi mon fils que j'aime tant
    @copyright Théma

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Dis toi qui vient d’ailleurs

    Dis toi qui vient d’ailleurs.....

    Dis toi qui vient d’ailleurs, allez raconte moi,

    Raconte le meilleur de la vie d’autrefois 

    Raconte ce village si tranquille et tes rêves d’enfant

    Raconte ces matins ou tu partais gaiement

    Vers l’école du coin en longeant les champs

    Ces grands champs inondés des vagues de lumières

    De cette terre sacrée dont tous étaient si fiers,

    Raconte ces   soirées aux  terrasses fleuries

    Et le parfum léger des mille et une nuit

    Raconte avec tes mots ce que tu aimais tant

    Rien ne peut l’effacer, ni la pluie ni le temps.

    Tu sais ce que je dis, je le prends en partage

    Car vois tu moi aussi je suis de ton village. …..

    Marie-José-Hubert

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Les bienfaits du vin

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Quelques nouveaux proverbes ...

    Quelques nouveaux proverbes ...

    1-  Mieux vaux rater un baiser que de baiser un raté

    2- Bière qui coule ramasse la mousse

    3- Chassez le naturiste, il revient au bungalow.

     4- Il ne faut pas se coucher sur la peau de l'ours avant de l'avoir tué.

    5- Il n'y a pas de fumée sans Indiens.

    6- Qui ne dit mot consent, c'est bien connu ... mais quand on a mauvaise haleine,

    c'est quand on dit mot qu'on sent.

    7- Les politiciens, c'est comme les couches des bébés ;

    il faut les changer régulièrement, et ce, pour les mêmes raisons!

    8- La parole est d'argent mais le silence endort.

    9- Qui vole un boeuf est vachement musclé

    10- Qui pisse loin ménage ses chaussures.                

    11- Tousse pour un, rhume pour tous.

    12- Dans chaque église, il y a toujours quelque chose qui cloche.

    13- Mieux vaut être incompris que pris avec un con.

    14- On dit d'un accusé qu'il est cuit quand son avocat n'est pas cru.

    15- Celui qui se couche avec le cul qui pique se lève avec le doigt qui pue.

    16- Mieux vaut une escalope avec une salade qu'une escapade avec une salope

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Humour pour adultes

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Fée et Rat

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • CE SOIR 

    CE SOIR ........... -CLAIRE DE LA CHEVROTIÈRE-

    -Ce soir...je rêve en symbiose provoqué... 
    J'ai invité mon âme à danser avec moi... 
    Regrets... Amertumes... Roses fanées... 
    Désolée...pour vous... 
    j'ai fait le vide à l'intérieur de moi... 
    Cette fois...j'ai baissé les armes... 
    Allez, viens mon âme... 
    Viens avec moi...ensemble... 
    Sur ma solitude on va danser... 
    Amicalement vôtre... 

    Comme c'est merveilleux ce soir... 
    cette douce évasion...qui m'emporte... 
    Bien au-delà...de ma prison... 
    Plus jamais...de rêves éphémères... 
    On peut même toucher à l'espoir... 

    Mon coeur est en euphorie... 
    Je ne sens plus mon âme en sursis... 
    Je ferme...les yeux...je baisse le voile... 
    Et dans un ciel inondé d'étoiles... 
    Je danse amicalement avec ma vie... 

    Dans l'immensité de ce ciel étoilé... 
    Je mets ma vie au repos... 
    Et j'invite maintenant mon âme à danser... 

    Autour de moi...je vois quelques étoiles... 
    Plus brillantes que toutes les autres... 
    Je me sens toute gênée...je réalise soudain... 
    Qu'elles éclairent une partie de ma vie... 
    Je les ai tendrement regardées... 
    Et je leur ai fait mon plus beau sourire... 
    En retour...comme pour me récompenser... 
    Pour un tout petit instant, 
    j'ai revu mon plus doux souvenir... 
    J'ai fermé les yeux...pour mieux le toucher... 
    Et là j'ai compris bien... 
    Que je donnerais toute ma vie... 
    Pour avoir le privilège de danser... 
    Cette nuit...au dessus de l'océan... 
    Avec mon dernier chagrin... 

    -CLAIRE DE LA CHEVROTIÈRE- 
    -AUTEURE TOUS DROITS RÉSERVÉS

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Après quinze ans de mariage

    Après quinze ans de mariage

    Après quinze ans de mariage et de fréquentes disputes, un couple se décide à consulter un conseiller conjugal. 
    L'épouse se lance immédiatement dans une longue tirade passionnée, elle détaille chaque petit problème de couple survenu pendant ces 15 années. 
    Et encore, et encore, et encore : il ne m'aime plus, il me néglige, il me laisse seule, il ne me donne pas d'affection, etc, etc. 
    Finalement, après l'avoir patiemment écoutée, le thérapeute se lève, fait le tour de son bureau, demande à la femme de se lever et il l'embrasse longuement, avec fougue et passion. 
    La femme, enfin silencieuse, se rassied calmement, l'air béat, comme sur un nuage. 
    « Voilà , dit le thérapeute au mari, ce dont votre épouse a besoin, chaque jour. Et j'insiste: chaque jour de la semaine ! Sommes-nous bien d'accord ?" 
    Le mari, après quelques instants de réflexion : 
    - Du lundi au vendredi, pas de problème, je peux vous l'amener ici chaque matin, mais le week-end je fais du vélo

    Google Bookmarks

    votre commentaire