•  

    Télécharger 

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Télécharge

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Télécharger 

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Télécharger 

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le chant de Cassandre

    Le chant de Cassandre (Abid Hmida)

    Gémir, devoir endurer désillusions et souffrances,

    Mes chagrins, ma destinée ont été entrevus d'avance,

    Quand la belle prophétesse bédouine sous la tente,

    lisant les lignes de ma main me confia tremblante :

     

    Ton cœur est voué depuis la nuit des temps

    aux chagrins, aux pénitences et aux tourments,

    Tu vivras privé des joies de l'amour, de sa félicité,

    Par les femmes, dans le chagrin tu seras plongé .

     

    Tu les aimeras à la folie, pour toujours,

    Volages, elles t'aimeront quelques jours,

    Tu les aimeras, contrit à en perdre la raison,

    Elles te seront fidèles le temps d'une chanson .

     

    Maintenant que ma colombe s'est envolée

    Ne me laissant que blessures et regrets

    Celle pour qui j'ai bravé vallées et montagnes

    pour la retrouver enfin sur une plage de Bretagne .

     

    Elle aussi, sitôt retrouvée m'a vite oublié,

    Et j'entends comme un chant funèbre,

    Venant de loin, du fin fond des ténèbres,

    Cassandre me disant : sois maudit amant damné .

     

    Je repense à la Kahena, les yeux humides me dire

    De ma vie, je n'ai lu un tel destin sur une main,

    Ni entrevu de peines et de chagrins pareils aux tiens

    Mon fils, ta destinée est de donner l'amour et d'en souffrir .

     

    Il est écrit que tu vogueras dans la tourmente

    dans une barque sans gouvernail, le mât brisé,

    la coque trouée, les voiles déchiquetées .

    la tristesse sera ton lot, seule elle sera présente .

     

    Tu seras, comme prisonnier entre les flammes et l'eau

    et malgré la grande tristesse qui t'habitera alors

    tu continueras de l'aimer fébrilement jusqu'à la mort

    Mourir par celle que tu aimes sera le plus beau cadeau .

     

    Abid Hmida

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire

  • Pigeon Impossible par DLucienne

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Télécharger 

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Une fleur m'a dit,


    Rien n'est pour toujours !
    Tout passe comme les saisons
    Patientez dans la sérénité
    La venue de jours meilleurs.
     
     
    La vie ne s'arrête pour personne !
    Faut sans cesse apprendre à lutter
    Contre l'inertie et l'apitoiment
    C'est dans l'action que les choses peuvent changer.
     
    Demeurer calme nous  évite bien des regrets !
    Votre réaction dépend toujours
    De l'importance que vous accordez
    A diverses situations.
     
    Parfois la vie nous donne une seconde chance !
    Ne manquez pas ce précieux rendez-vous
    Pour réussir votre vie
    Au lieu de réussir dans la vie.
     
    L'acceptation inconditionnelle,
    Ca existe !
    On la retrouve souvent à travers la culture
    Du respect de l'autre.
     
    Ménage tes parents !
    Ils te manqueront beaucoup
    Le jour qu'ils quitteront
    Ce monde.
     
    Saisissez les occasions  en or !
    Oui, oui vous avez le choit
    D'être heureux, comblé, aimé.
     
    L'intuition du coeur se trompe rarement !
     
    Fiez-vous un peu plus a vos sentiments !
     
    Tendez la main ! quelqu'un quelque part a besoin de vous !
     
    On a tous besoin de la chaleur des autres  !
    Serrez les personnes significatives dans vos bras
    Et témoignez-leurs toute votre admiration, affection.
     
    Rien ne sert à jouer a l'autruche !
    Les gens finissent par oublier ce qu'on leur à dit
    Mais jamais, ce qu'on leur à fait !
     
    Rechercher les occasions de grandir !
    Le destin ne relève pas seulement
    De la chance ou du hasard.
     
    Au jardin de la vie
    Faut faire et prendre sa place !
    Votre estime de soi
    Ne s'en portera que mieux.
     
    La souffrance à aussi une fin !
    Entre temps, ne faites point
    Payer les gens autour de vous
    De votre destabilisation.
     
                  Auteur Inconnu
     
     

    Google Bookmarks

    votre commentaire